Enfants avant migrants, protégeons-les !

Aidez ces enfants livrés à eux-mêmes

Ne restez pas indifférents

 

PLUS DE LA MOITIÉ DES MINEURS NON-ACCOMPAGNÉS VIT À LA RUE.

SOUTENEZ NOTRE COMBAT
POUR FAIRE RESPECTER LEURS DROITS.

QUI SONT-ILS ?

Les mineurs non accompagnés sont des jeunes de moins de 18 ans séparés de leurs parents et non pris en charge par un adulte investi de cette responsabilité par la loi ou la coutume.

En France, la majorité des mineurs non accompagnés sont des garçons entre 15 et 17 ans. Ils ont fui la guerre, la précarité, les discriminations ou encore les violences familiales et ont souvent fait l’expérience de parcours migratoires longs, éprouvants et dangereux.

Ce sont avant tout des enfants et adolescents en danger, qu’il convient de protéger sans discrimination:
 

Seuls, ils sont particulièrement exposés aux violences et aux risques d’exploitation par les passeurs et les trafiquants. Le plus souvent, ils arrivent sur le territoire dans un état de santé fortement dégradé. La majorité d’entre eux souffre de stress post-traumatique, de troubles anxieux ou de dépression.

Les mineurs non accompagnés font souvent face au doute et à la suspicion. Pour être pris en charge par l’ASE, ils doivent passer de nombreux tests visant à déterminer s’ils sont bien mineurs isolés. La simple analyse de leur apparence physique ou leur façon de s’exprimer suffisent parfois à remettre en cause leur minorité et ainsi à les exclure du bénéfice d’une protection.

 

 

 

DES MINEURS SANS PROTECTION

Qu'il soit sans famille, sans abri, sans aide, tout enfant en danger en France, étranger ou non, a droit à une protection de la part de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE).

C’est ainsi que près de 65 % des mineurs non accompagnés sont considérés majeurs ou non isolés à l’issue d’évaluations subjectives guidées par une présomption de fraude. Exclus de la protection de l’enfance mais ne pouvant pas non plus bénéficier des dispositifs pour adultes, ils se retrouvent sans aide et sans abri et surexposé aux risques.

DES EXAMENS CONTRAIRES À LA DIGNITÉ HUMAINE

Des tests osseux visant à déterminer l’âge des mineurs isolés sont pratiqués. Dépourvue de toute pertinence et valeur scientifiques, cette méthode est inacceptable, tant sur le plan scientifique qu’éthique. 

D’autre part, étant basées sur une comparaison des radiographies avec des référentiels établis dans les années 30, ces méthodes sont donc nécessairement soumises à une marge d’erreur importante, comprise entre 18 mois et 3 ans. Cette marge s’accentue après la puberté et particulièrement entre l’âge de 16 à 18 ans.

Près de 65 % des mineurs non accompagnés sont considérés majeurs ou non isolés à l’issue d’évaluations subjectives.

Exclus de la protection de l’enfance mais ne pouvant pas non plus bénéficier des dispositifs pour adultes, ils se retrouvent sans aide et sans abri et surexposé aux risques.

 

 

NOS ACTIONS

Nos médecins généralistes ont assuré des consultations médicales essentielles.

Nos médecins psychiatres et psychologue ont offert un accueil inconditionnel en
santé mentale.

Nos équipes ont assuré
une aide administrative,
juridique et sociale.

Grâce à nos programmes spécialement créés pour ces jeunes, les équipes de Médecins du Monde
leur portent secours et les aident à se reconstruire.
En 2018, nous avons rencontré plus de 1 800 enfants pour lesquels :

Ce sont avant tout des enfants et adolescents en danger,
qu’il convient de protéger sans discrimination.

 

 

SOUTENEZ-LES !

Médecins du Monde

Les données personnelles recueillies sur ce formulaire vont faire l’objet d’un traitement informatique destiné à vous tenir informé.e des actions de Médecins du Monde et faire appel à votre générosité. Vous pouvez vous opposer à ce traitement en vous adressant à medecinsdumonde@medecinsdumonde.net. Vous disposez d’un droit d’accès, de suppression et de rectification des données vous concernant.

Politique de confidentialité

Ce site web utilise des cookies pour optimiser l'expérience de navigation de l'utilisateur et lui montrer de la publicité ciblée. Si vous poursuivez la navigation, il sera entendu que vous acceptez son utilisation. Pour plus d'informations, cliquez dans notre Politique de Cookies.